Archive | octobre 2016

Les Patoisants au château de Tocqueville.

7 oct 2016

Les Patoisants au château de Tocqueville.

Sous un soleil resplendissant, le château de Tocqueville accueillait dimanche les « Patoisants du Val de Saire » pour un spectacle de chants normands et de contes en patois. Cette manifestation, que nous organisons pour la cinquième fois, a rassemblé près de cent personnes ravies d’être accueillies dans le domaine cher à notre illustre écrivain et homme politique.
Les Patoisants ont animé avec entrain cette après-midi qui s’est déroulée dans une dépendance du château, transformée pour l’occasion en salle de spectacle. Ce groupe fermanvillais, bien connu dans la région, se donne comme objectif de ne pas laisser mourir un patrimoine précieux : le Patois du Val de Saire, un vieux langage, de vieilles chansons et histoires, qui contiennent beaucoup de psychologie, infiniment d’esprit et une ironie bien normande !


La séance de plus de deux heures était entrecoupée d’un entracte, au cours duquel les bénévoles de l’association ont proposé boissons gratuites et vente de pâtisseries faites maison.

Denis Onfroy, notre président, a remercié le groupe des Patoisants, les bénévoles, ainsi que Stéphanie et Jean Guillaume de Tocqueville pour la mise à disposition des lieux. Il a excusé Chantal Ducouret, maire, et salué la présence de Michel Leclerc, ancien maire, qui initia tout le programme de travaux.
Les Patoisants ont eu le dernier mot avec leur chant traditionnel « Le Rôt de la Mé » suivi d’un appel aux volontaires à rejoindre leur groupe. Ils recherchent en particulier un accordéoniste.

Voir leur site : http://patoisants.val.saire.pagesperso-orange.fr

La restauration de l’église se poursuit.

7 oct 2016

La commune de Tocqueville et notre association renforcent leur coopération dans l’optique de définir un nouveau programme de travaux dans l’église pour les prochaines années. Chantal Ducouret, maire de Tocqueville, et Denis Onfroy, notre président, ont signé une convention qui définit les engagements mutuels pour le financement de ces futurs travaux.
Rappelons qu’en 2009, une grande campagne de travaux a été entreprise par la commune pour mettre l’église hors d’eau. Cela n’aurait pu se faire sans vos dons qui, soutenus par la Fondation du Patrimoine, ont représenté plus de 40% des coûts.
Trois chantiers principaux ont été conduits : la réfection complète de la toiture de l’église et du clocher, la restauration des 16 vitraux et de leurs meneaux, ainsi que celle des murs intérieurs, pour un montant de 180 000 € TTC.
Les travaux envisagés au cours de 3 à 4 prochaines années portent notamment sur la poursuite de la lutte contre l’humidité (drainage), la rénovation de l’éclairage, la restauration du tableau classé, celle du maître-autel, de ses statues et de son tableau, la peinture de la statue extérieure du Sacré-Cœur, pour un montant prévisionnel de 90 000 € TTC.
Dans ce but, une nouvelle convention va être négociée avec la Fondation du Patrimoine, qui assure la défiscalisation des dons ; notre association continuera à organiser chaque année des manifestations dont les bénéfices contribuent au financement des travaux.